J’ai beaucoup hésité à utiliser le mot « auteur » pour le titre de mon article, ça fait un peu prétentieux, qui se la pète. Seulement quand j’ai cherché la définition de ce que je fais actuellement, j’écris des articles, je suis donc un « auteur ». Je n’arrive même pas à l’écrire sans utiliser les guillemets quand il s’agit de moi.

Je veux parler de tout ce qui me passe par la tête. Et pour ça, pour pouvoir être libre de partager mes convictions, d’être le plus entier et le plus sincère possible, j’avais décidé ne pas publier ici, (ici tout le monde sait qui je suis) et de m’attribuer comme pseudonyme « d’auteur » : TED. Ce pseudonyme, pour ceux qui connaissent, est en rapport avec TEDx (conférences organisé par la fondation « The Sapling foundation » qui a été créée pour diffuser « des idées qui valent la peine d’être diffusées » ou en anglais : « ideas worth spreading ». J’ai regardé beaucoup de conférences sur leur site internet et sur Youtube, qui m’ont fait réfléchir sur mes choix de vies, mes décisions, etc… Mais c’est aussi le p’ti nom d’un personnage de ma série préférée : Theodore Evelyn Mosby (Ted) dans « How I Met Your Mother ». J’aime beaucoup ce personnage parce que, dans sa quête de rencontrer la femme de sa vie, il n’a jamais baissé les bras. Il a beaucoup de culture générale, il sait aussi jouer du piano, parler l’espagnol, connaît la langue des signes, et c’est un fan de Star Wars. Il aime aussi les chiens et les jeux vidéo.  Mais c’est surtout quelqu’un de très romantique, voire impulsif, ce qui ne lui réussit pas toujours. De l’autre coté, au total opposé, Barney Stinson qui lui est un « sprinter de jupons » invétéré depuis une rupture difficile. A eux deux forment un duo équilibré.

J’étais parti sur des idées complètement farfelues, comme mélanger toutes les lettres de mon nom et de mon prénom pour en sortir un seul mot qui deviendrait mon pseudo. J’ai aussi pensé à prendre le nom de mon auteur préféré, quand je me suis aperçu au final je n’en avais pas, parce que je ne lis jamais en général. Un « auteur » qui ne lit jamais, vous me direz : « ça ne va pas aller loin cette affaire » et je vous comprends.

Quelles seront mes références ? Sur quoi je vais me reposer pour donner mon point de vue sur des sujets, qui surement, me dépasseront au final ?

Je pense que tout le monde peut prendre son stylo et se mettre à écrire, et qu’il n’y a pas besoin d’avoir fait Harvard ou Oxford en section littérature pour être éloquent, perspicace et surtout pour livrer ce qu’on a au fond de nous. Parce qu’au-delà de toutes écoles pouvant nous enseigner « comment », je pense qu’il est préférable d’écrire quand on sait « pourquoi ». Ouawou alors là je dois avouer que je suis moi-même assez impressionné de ce que je viens d’écrire.

Non sans rire, j’ai dû lire quatre livres, dont deux du début à la fin, de toute ma vie. Seulement je pense que la Vie, avec un « V » majuscule, est la plus grande et prestigieuse école qui, nous aide, à un moment donné, à devenir un auteur prêt à partager.

 

 

 

Laisser un commentaire